La SAU lance un marché européen pour les espaces publics de Usquare.brussels

5 avril 2019
La SAU lance un marché européen pour les espaces publics de Usquare.brussels

La Société d’Aménagement Urbain (SAU) a publié ce jeudi un marché public avec publicité au niveau européen pour désigner l’équipe multidisciplinaire qui sera chargée d’une mission de conception et de suivi de la réalisation des espaces publics du site Usquare.brussels, dans le cadre de la reconversion de la caserne Fritz Toussaint, au coin du boulevard Général Jacques et de l’Avenue de la Couronne, à Ixelles.

Cet accord-cadre mono-attributaire porte sur un montant plafonné à 1 million d’euros mais il se rapporte à des travaux pour l’aménagement d’espaces publics dont le coût devrait, lui, avoisiner les 4 millions au total dans les prochaines années. Ce marché constitue donc une étape importante de la reconversion du site de l’ancienne école de gendarmerie, actuellement clôturé par un mur d’enceinte, qui sera ouvert sur ses quatre côtés et accueillera, outre ces espaces publics conviviaux, des logements familiaux, des équipements de proximité, des activités universitaires, des logements universitaires… (pour plus d’information : www.usquare.brussels).

Ambition des espaces publics

Les principes essentiels à intégrer dans le projet d’aménagement sont la perméabilité du site et sa connexion avec les quartiers limitrophes, avec des accès bien identifiables ; le respect et la mise en valeur du patrimoine de l’ancienne caserne et de sa morphologie particulière ; la création d’espaces publics fédérateurs, destinés à être des lieux de rencontre ; la qualité de la proposition paysagère ; la facilitation des modes de déplacements actifs.

La SAU souhaite que le projet de réaménagement qui sera choisi questionne les pratiques régionales et communales en termes de matérialité, de mobilier, de conception des ouvrages, de modalités de gestion… étant entendu que les propositions devront garantir la pérennité (usage, entretien et gestion) des aménagements dans le temps. Le projet devra aussi garantir sobriété et circularité en termes de déconstruction, d’investissement, d’entretien, de maintenance et de gestion. Les solutions proposées devront être simples, robustes, durables et économiques. Enfin, ce projet d’aménagement s’inscrivant dans plusieurs opérations immobilières de reconversion et de démolition/reconstruction sur le site, l’adjudicataire devra impérativement prévoir une démarche de co-production avec les porteurs de ces projets ainsi qu’avec les riverains, les futurs exploitants et les usagers des multiples programmes activant l’espace public.

Procédure en deux phases

Ce accord-cadre fait l’objet d’une procédure en deux phases. A l’issue de la première, la SAU sélectionnera de 3 à 5 candidats sur base, notamment, de références et de la composition de l’équipe qu’ils auront proposée. Ces 3 à 5 candidats seront invités à participer à la deuxième phase, pour laquelle ils devront notamment remettre une esquisse de projet répondant aux attentes du marché.

La mission comporte les études de conception paysagère, urbaine et environnementale, ainsi que des infrastructures (voiries et réseaux divers) afférentes au bon fonctionnement des espaces publics, en ce compris tous les raccordements à réaliser avec les bâtiments développés par d’autres équipes de maîtrise d’œuvre, mais aussi les études de coordination-sécurité et santé, et enfin le suivi de l’exécution et le contrôle budgétaire des travaux. Dès lors, l’équipe candidate devra à minima disposer des compétences suivantes : conception d’espace public comprenant du mobilier urbain et de la signalétique ; ingénierie technique (voiries et réseaux divers, hydrologie, égouttage) ; coordination sécurité-santé et  expertise BIM (Building Information Modeling). Ces compétences minimales pourront être complétées par d’autres expertises, telles que la gestion intégrée des eaux, la conception lumineuse, la mobilité, la biodiversité, le développement durable, l’économie circulaire, l’agriculture urbaine, le patrimoine, etc.

La date limite de réception des offres est le 15 mai 2019 à 11 heures.

L’avis de marché est disponible ici.

Plus d'infos sur

La SAU construira le bâtiment qui abritera LE CHAT cartoon museum

1 juillet 2020

Le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort, et le dessinateur Philippe Geluck ont signé, ce jeudi midi, la convention de partenariat relative à la construction et à l’exploitation du futur musée du Chat et du cartoon, à deux pas du Palais royal et du Parc de...

Lire la suite

La SAU cherche une équipe pour étudier la reconversion de la Tour Reyers

11 juin 2020

Prouesse d’ingénierie architecturale lors de sa construction en 1979, la tour de transmission de la RTBF et de la VRT est, depuis plus de 40 ans, un point de repère emblématique dans le paysage urbain bruxellois. Avec sa coupole de 34 mètres de diamètre et 16 mètres de hauteur posée sur un...

Lire la suite

MolenWest : arrivée des containers

30 avril 2020

Une étape importante de la préparation de l’occupation temporaire MolenWest, coordonnée par la Société d’Aménagement Urbain (SAU) en collaboration avec la commune de Molenbeek, a eu lieu ce jeudi.

Les containers qui accueilleront les activités des associations ont été installés sur le...

Lire la suite